L'hyperthermie capacitive comme alternative à la curiethérapie en cas de dommages causés à l'ADN dans la lignée cellulaire prostatique humaine (DU-145))

Lisez l'article intéressant d'un de nos utilisateurs de l'université de sciences de la médecine de Téhéran, en Iran.

Objectif :
L'objectif de l'étude était d'examiner les dommages causés à l'ADN dans une lignée cellulaire prostatique humaine (DU-145) avec un traitement combinant une hyperthermie capacitive par radiofréquence (HT) et une radiothérapie externe (EBRT), comparé à l'association d'une radiothérapie externe et d'une curiethérapie fortement dosée (BR))

Matériels et méthodes :
Les cultures de cellules DU-145 ont été réalisées sous forme de sphéroïdes de 300 microns de diamètre. Les traitements suivants ont été réalisés : (a) EBRT avec photons d'énergie égale à 15 MV et doses de 2 Gy ou 4 Gy, (b) HT de 0, 30, 60 et 90 minutes à 43 °C avec un système d'hyperthermie capacitative par radiofréquence de 13,56 MHz (TCS de Celsius), (c) BR avec grains d'Ir-192 et doses de 2 Gy ou 5,5 Gy, (d) HT susmentionnée suivie d'une EBRT (HT + EBRT) et (e) EBRT suivie d'une BR (EBRT + BR). Le moment de la queue a été mesuré lors d'un test des comètes en version alcaline.

Résultats :
Les dommages causés à l'ADN des cellules DU-145 ont connu une nette amélioration après le traitement par EBRT + HT par rapport au seul traitement par EBRT, cette amélioration étant multipliée par 3,28 et 5,14 avec une HT de 30 et 60 minutes respectivement. La courbe dose-réaction nous a permis de définir une plage dosimétrique pour laquelle le traitement HT + EBRT et EBRT + BR avaient la même efficacité radiobiologique.

Conclusions :
L'étude laisse penser que le traitement HT + EBRT peut parfois constituer une alternative à l'EBRT + HT en cas de dommages causés à l'ADN des cellules DU-145.
Lien vers l'article : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09553002.2019.1532608

Renseignements sur les auteurs

Seied Rabi Mahdavi est professeur agrégé de physique médicale à l'Institut de physique médical de l'université iranienne des sciences médicales de Téhéran, en Iran. Il est physicien en radiooncologie. Ses axes de travail sont la radiobiologie, la radiothérapie et la dosimétrie.

Azam Janati Esfahani est professeure agrégée de physique médicale à l'Institut de biotechnologie médicale de la faculté des sciences paramédicales de l'université de Qazvin, en Iran. Elle consacre ses travaux à la radiobiologie et à la radiothérapie.

Samideh Khoei est professeur de biophysique à l'Institut de physique médicale de l'université iranienne de sciences médicales de Téhéran, en Iran. Il consacre ses travaux à la radiobiologie, à la recherche sur le cancer et aux cultures cellulaires.

Mohsen Bakhshandeh est professeur agrégé de physique médicale à l'Institut de radiotechnologie, à la faculté des sciences médicales de l'université Schahid-Beheschti en sciences médicales de Téhéran, en Iran. Il est physicien en radiooncologie. Ses axes de travail sont la radiobiologie, la radiothérapie et la curiethérapie.

Ali Rajabi, ingénieur en radiomédecine à l'institut de technologie de radiomédecine de l'université Schahid-Beheschti de Téhéran, en Iran. Ses travaux portent essentiellement sur la curiethérapie.

Celsius42 Update Team

Notre équipe composée d'experts du marketing et des applications sont à votre disposition pour expliquer et résumer les textes cliniques ou relatifs aux applications. Informations destinées aux utilisateurs et aux patients au sujet de l'hyperthermie !

Envoyer un e-mail

Contact

Celsius42 GmbH
Hermann-Hollerith-Str. 11
52249 Eschweiler
Deutschland

+49 (0) 24 03 – 7829 230
Envoyer un e-mail

Celsius42 Korea LTD
Gunpo IT-Valley, S-B102, 17, Gosan-ro 148 Beon-gil,
Gunpo-city, Gyunggi-do,
South Korea

+82-70-5208 7622
Envoyer un e-mail