Déroulement d'une séance d'hyperthermie régionale du point de vue du patient

Lorsque votre médecin vous prescrit une hyperthermie régionale, elle s'insère dans une association thérapeutique en tant que mesure complémentaire. L'hyperthermie permet d'améliorer l'effet d'une radiothérapie, mais aussi la tolérance et l'efficacité de nombreuses chimiothérapies. Il s'agit par ailleurs d'une option très intéressante lorsque l'objectif est de renforcer votre système immunitaire. Ce n'est pas pour rien qu'il existe un mécanisme naturel pour élever la température du corps : la fièvre.
Comment se déroule alors une séance d'hyperthermie régionale ? Parmi les options disponibles, l'élévation de la température est celle qui est la moins contraignante. Habituellement, une séance dure une heure et l'objectif est d'en programmer plusieurs qui se suivent. Dans la phase aiguë, l'enchainement peut aller jusqu'à deux ou trois séances par semaine. Elle sont en revanche plus espacées durant la phase de suivi. Lorsque la tumeur répond au traitement, quelle que soit l'association thérapeutique utilisée (chirurgie, chimio, radiothérapie), il peut être utile de recourir encore à une hyperthermie une ou deux fois par an, associée à d'autres traitements immunostimulants.

Préparation de la première séance et des séances suivantes
La bonne nouvelle c'est qu'une hyperthermie n'est pas censée faire mal, ce qui est le cas quand tout se déroule correctement. L'idéal est de boire un verre d'eau avant le traitement. Lorsque vous entrez dans la salle de traitement, vous êtes prié de déposer tous les objets métalliques. Cette mesure est particulière importante pour la zone à traiter. Si le traitement concerne le bas du corps, vous devez enlever la ceinture si elle a une boucle métallique, mais vous pouvez garder les éventuelles boucles d'oreilles ou les éventuels piercings sur le visage. Si la zone traitée est la poitrine, tous les colliers doivent être enlevés. La zone à traiter doit être nue, alors que les vêtements peuvent être conservés sur les autres parties du corps. Il est préférable toutefois de retirer aussi les chaussures. Vous devez déposer votre porte-monnaie et votre portable en dehors du lit car ces objets peuvent interférer avec les champs magnétiques. Ce qui explique aussi malheureusement qu'il ne soit pas possible le plus souvent d'écouter de la musique avec des écouteurs.
Puis on vous installe sur un lit. Le matelas de celui-ci est constitué de carreaux de mousse. On essaye de vous installer aussi confortablement que possible. Vous disposez aussi d'un rouleau pour les genoux, de couvertures et de coussins. L'équipement est en revanche plus limité dans la zone à traiter. N'hésitez pas à dire si l'installation est réellement confortable ou non. Vous devez ressentir une véritable sensation de confort dans la position adoptée.
La partie inférieure du dispositif thérapeutique est constituée d'une structure remplie d'eau, sous laquelle se trouve l'électrode inférieure. Aucune inquiétude à avoir, vous ne pouvez pas entrer en contact avec des composants électriques. L'électrode inférieure est souvent dressée vers le haut au début, faisant sentir comme une petite bosse. Mais après quelques minutes, le poids de votre corps fait pression sur l'eau et votre position devient confortable. La première impression est souvent une sensation de froid. Pour que vous compreniez, ceci est volontaire, car l'eau passant par dessus l'électrode dans le circuit fermé est refroidie à dessein. La plupart des récepteurs thermiques sont situés sous la peau. Lorsqu'ils sont refroidis, il est bien plus facile de chauffer les tissus plus profonds sans que vous ayez de sensation douloureuse.
Dans la partie supérieure, une électrode analogique est installée sur un bras, sous laquelle se trouve un coussin d'eau. Celui-ci doit être bien positionné contre le corps. Dans un premier temps, on appuie fortement dessus et il remonte d’un demi-centimètre environ. Vous avez à tout moment la possibilité de soulever l'électrode supérieure, donc d'interrompre le traitement, à l'aide de la commande du patient (bouton bleu en bas), fixé au lit et que vous pouvez prendre dans la main. Il arrive parfois que le corps s’enfonce un peu après 2-3 minutes - notamment la partie thoracique et abdominale - et que l'électrode supérieure ne soit donc plus correctement positionnée sur la peau. Si vous le constatez, faites-en part au personnel pour que celui-ci puisse réajuster l'équipement et rétablir le contact.

Le traitement lui-même
Vous vous trouvez désormais entre l'électrode supérieure et l'électrode inférieure. Votre corps devient ainsi un diélectrique placé entre deux pôles entre lesquels circulent des charges positives et négatives à raison de 13 millions à la seconde. Ceci met les molécules d'eau, situées dans la zone traitée, en rotation dans l'organisme, ce qui provoque une élévation de température du fait des frottements entre elles, par propagation de l'intérieur vers l'extérieur.
Le protocole thérapeutique prévoit que la puissance fournie augmente à certains moments au cours du traitement (60 minutes comme évoqué précédemment). Ceci doit venir contrer l'effet de refroidissement physiologique (dilatation des vaisseaux et des tissus, transpiration par exemple). Il est important qu'aucune sueur ne se forme sur la peau dans la région traitée ! Comme il est impossible toutefois de l'empêcher complètement, la fine lingette ou la serviette doit être souvent remplacée dans le dernier tiers du traitement par une serviette totalement sèche. Le protocole thérapeutique augmente de séance en séance et après 4 traitements, le réglage est généralement correct.
Si vous devez être soumis à de très fortes puissances (vers la fin d'une séance), il peut arriver qu'un bref signal retentisse toutes les minutes. Vous devez alors appuyer sur le bouton bleu de la commande de sécurité du patient évoquée plus haut pour indiquer que tout va bien et que vous vous sentez bien. Si vous ne le faites pas dans un délai de 15 secondes, le traitement s'interrompt.
Généralement, un traitement par hyperthermie régionale est plutôt agréable. Nombreux sont les patients à s'endormir pendant le traitement, ce qui est formidable. Le calme et l'absence d'agitation vous permettent de vous reposer durant cette heure.

Effets indésirables et suites du traitement
Lorsqu'elle est réalisée correctement, l'hyperthermie régionale est l'une des méthodes thérapeutiques qui entrainent le moins d'effets indésirables. Il peut arriver qu'on se sente fatigué après une séance et que les réactions soient lentes. Des cas très isolés de vertige ont également été rapportés. Toutes ces sensations disparaissent habituellement après deux heures. Il existe quelques contre-indications à l'hyperthermie régionale, comme la présence d'un stimulateur cardiaque dans la zone à traiter. Mais votre médecin connait tout cela.
S'il vous reste des questions, adressez-vous à votre médecin, sauf si elles sont d'ordre général, auquel cas vous pouvez les poser par mail (info@celsius42.de) à la société Celsius42 GmbH.

Martin Rösch

Martin Rösch et son savoir-faire sont intimement liés à Celsius42 depuis sa fondation. Il s'est occupé pendant de nombreuses années des questions traitant de l'utilisation clinique en tant que travailleur indépendant. Associé à des clients, notamment au Dr. Hüseyin Sahinbas, il a mené des essais précliniques sur les températures et a contribué à définir les profils de puissance à appliquer. Il a participé à des projets d'études en fournissant données et conseils et a accumulé des années d'expérience en rendant visite aux clients ou bien en discutant avec nos utilisateurs de l'hyperthermie et d'autres. Martin Rösch s'est vu inviter comme intervenant à des congrès d'oncologie sur le sujet de l'hyperthermie dans plus d'une dizaine de pays. Il est aussi l'auteur de publications sur la question dans des revues spécialisées avec révision par des pairs.

Envoyer un e-mail

Contact

Celsius42 GmbH
Hermann-Hollerith-Str. 11
52249 Eschweiler
Deutschland

+49 (0) 24 03 – 7829 230
Envoyer un e-mail

Celsius42 Korea LTD
Gunpo IT-Valley, S-B102, 17, Gosan-ro 148 Beon-gil,
Gunpo-city, Gyunggi-do,
South Korea

+82-70-5208 7622
Envoyer un e-mail